Bienvenue sur le site officiel de la mairie de Bois-Himont
Bienvenue sur le site officiel

 

L'histoire de Bois-Himont

 

Le premier texte mentionnant "Bosco Wimont" remonte à 1224. Puis c'est "Bosco Vimondi", "Boscum Vimondi", "Bosc Vimont" au XVème siècle, "Bois Vimon" pour arriver à "Bois Himon" vers 1740.

Aucun doute, par conséquent, sur l'origine d'un bois dont le propriétaire était probablement un germanique "Widmund" dont on retrouve le nom à Saint-Vigor-d'Ymonville (ex Vimon-ville) et dans le patronyme actuel "Vimont".

BOIS-HIMONT devient une paroisse en 1261 et forme un demi-fief de haubert, dépendant d'Etelan. Au "Bois de la Royauté", disparu dans les années 1970, des tranchées, témoins des rudes combats menés par le roi Henry IV en 1592, sont encore visibles. Le 5 mai 1592, au temps de la Ligue, Henri IV conduit au combat 1 000 Hollandais dans ce bois où sont logés 2 000 Espagnols. Henri IV reste maître du terrain, malgré l'attaque d'une armée espagnole de 6 000 hommes. A la fin du XIXè siècle, la commune compte environ 250 habitants.....

Rappelons que le destin de Bois-Himont est intimement lié à celui d'Allouville-Bellefosse.

La même école fut longtemps partagée. Les deux communes possèdent le même monument aux morts.

En 1823, Bellefosse est annexée à Allouville. Bois-Himont aurait pu connaître le même sort mais le destin a voulu qu'il en soit autrement.

Si la disproportion entre les deux communes paraît importante en termes de superficie, 15 km carrés pour l'une contre 5 pour l'autre, Bois-Himont peut se prévaloir de posséder sur ses terres un château surnommé le "Petit Versailles" et une chapelle dédiée à Saint-Guillaume-du-Désert, curieux homonyme du village médiéval situé dans les Gorges de l'Hérault. 

Les héritiers des compagnons de route de Guillaume le Conquérant furent les premiers seigneurs à s'établir sur ces terres : la famille Peignard à Allouville, alliée à la famille Talbot de Bellefosse. Par suite d'arrangements matrimoniaux, les familles nobles d'Alluviale, de Bellefosse et d'autres nobles fiefs à Bois-Himont, n'ont cessé d'unir leurs intérêts. A cette noblesse d'épée, succéda à partir du XVIIIème siècle, une noblesse de robe, principalement composée de parlementaires rouennais et de hauts officiers militaires. Manoirs, églises et oeuvres d'art, témoignent de la puissance de ces seigneurs. (source : parc naturel régional des boucles de la Seine Normande "au fil des patrimoines : Allouville, Bois-Himont).

Notables et Châtelains du XIXème siècle :

Vers 1850, quelques grandes familles issues de la noblesse, auxquelles la Révolution a fait perdre les privilèges mais pas les biens, se partagent le territoire, dont les Etignard de la Faulotte à Bois-Himont.

Le château de BOIS-HIMONT

XVIII - XIXème siècle. La Révolution chasse la famille de Beaunay du domaine de Bois-Himont. De retour d'immigration en 1816, la famille vend le domaine de Monsieur LEMIRE qui fait démolir les deux ailes complètement ruinées.

C'est Jacques Armand Etignard de la Faulotte qui hérite du domaine en 1863. Il entreprendra alors de grands travaux.

En fait, le château actuel remplace une importante bâtisse aujourd'hui disparue. Bâti au XVIIIème siècle, il est agrandi à la fin du XIXème siècle par l'architecte rouennais René Martin qui lui adjoint notamment deux ailes de style Louis XV. Avec son colombier circulaire, ses écuries, ses allées régulières et ses parterres, le château de Bois-Himont est surnommé "le Petit Versailles".

  

Le château de BOIS-HIMONT aujourd'hui

ARCAUX : L'Association d'Aide Rurale Cauchoise a été fondée en 1961 à l'initiative de plusieurs personnalités de la Région. Le château était alors dans un état de deécrépitude avancé quand Raoul Dodelin proposa de racheter le bien et ses 25 hectares alentours aux Apprentis Orphelins d'Auteuil.

L'Association avait pour but de favoriser la réinsertion sociale d'ados en situation de handicap mental en les mettant "au travail".

Plus tard, des foyers indépendants ont été construits à partir de 1990 de manière à libérer le château.

ARCAUX s'est ensuite industrialisée en créant un ESAT avec des ateliers spécialisés (blanchisserie, menuiserie, entretien des espaces verts). Ensuite, le centre s'est doté d'une cuisine évolutive. Les enfants de l'école y prennent leur repas.

 

 Dirigez-vous maintenant sur la rubrique "patrimoine bâti", vous y découvrirez tout le patrimoine de Bois-Himont.

 

L'église Saint Laurent :​

Date du XIIIème - XVIIèmes siècles


La Chapelle Saint-Guillaume-du-Désert :

Cette chapelle des XVème et XIXème siècles 


​​